Fils de Roselyne d’Ydewalle et de Carlos Ortegat, Hubert Ortegat (CFO KBC Aurolease) nous livre un résumé de son parcours professionnel, complété par un article paru en décembre 2015 dans VISION, périodique de KBC AutoLease.

Parcours professionnel

Marié le 3 juin 1995 avec Diane de Coune, j’ai 4 très chouettes enfants. Pierre et Guillaume sont à l’université (Sciences Informatiques & Ingénieur Civil), Charlotte est passionnée par les guides et Gauthier apprécie beaucoup les activités de l’ASBL Sport Passion.

J’ai commencé ma carrière dans le département organisation à la Royale Belge. Très vite, je m’oriente vers les services financiers pour me plonger dans la gestion des valeurs mobilières. Six ans plus tard, je lance le Département trésorerie du groupe dont on me proposera ensuite la direction. Peu après la reprise de la Royale Belge par Axa, je reçois la responsabilité de la gestion du middle et back-office valeurs mobilières. Après y avoir opéré une vaste réorganisation, informatisation et restructuration, je me dirige vers les services de contrôle du groupe pour terminer comme contrôleur général. C’est en 2010 qu’on me propose la fonction de CFO dans le groupe M&R-Engineering. Il s’agit d’un ensemble de sociétés (bureau d’étude) spécialisées en techniques spéciales (Hvac, courant fort & faible, fluides médicaux, aspect énergétique, etc…) pour des bâtiments tertiaires. Outre cette fonction, j’assure depuis cette année la fonction de CEO de la société Semafi, société spécialisée dans le contrôle de la mise en œuvre des techniques spéciales auprès du Parlement Européen. »

‘La qualité plutôt que la quantité’
Article publié dans VISION, périodique de KBC AutoLease (décembre 2015)

AC 29 Hubert Ortegat InterviewLe parc de M&R Engineering compte 15 véhicules. Il s’agit donc de l’un des plus petits parcs gérés par KBC Autolease, mais la taille n’a guère d’importance. Cette PME est en effet une grande pointure dans son secteur : le conseil en construction et en énergie dans le cadre de projets tels que le Parlement européen et la nouvelle salle Reine Elisabeth à Anvers.

«Quand on construit un bâtiment en 2015 – qu’il soit grand ou petit - il faut tenir compte de son efficacité énergétique», lance d’emblée Hubert Ortegat. Chief Financial Officer de M&R Engineering, il sait comme nul autre appliquer cette philosophie au parc de véhicules de son entreprise.
«Et ce n’est pas tout», enchaîne-t-il aussitôt. «Il faut aussi élaborer un plan de mobilité qui ne repose pas sur le ‘tout à la voiture’», à plus forte raison si on se trouve en plein cœur de Bruxelles ».

La voiture, symbole de statut social

Bien que l’opération de ‘verdissement’ du parc automobile ait seulement débuté lorsque Hubert Ortegat a été nommé à ce poste en 2010, elle commence déjà à porter ses fruits.

«Notre stratégie de mobilité repose sur deux piliers. D’une part, nous offrons une indemnité pour tous les déplacements effectués en transports en commun dans Bruxelles, d’autre part, nous proposons des voitures de société dont les émissions de CO2 sont inférieures à 125 gr afin de bénéficier de la déductibilité à 80%» explique le responsable de la flotte.
A quelques exceptions près, la composition actuelle du parc répond à ces exigences – d’autant qu’une deuxième voiture hybride essence est venue s’y ajouter.
Pour M&R Engineering en effet, chaque véhicule doit convenir parfaitement à l’usage pour lequel il est prévu, aussi bien du point de vue du kilométrage que du type de carburant.

«Peu à peu, on commence aussi à ne plus considérer la voiture comme un symbole de statut social», poursuit le directeur financier.
«Nos collaborateurs, qui restent généralement plusieurs années chez nous, cherchent d’abord un moyen de transport adapté à leurs besoins de mobilité. Même si la plupart ont entre 30 et 40 ans, ils n’éprouvent plus cette envie autrefois très répandue d’avoir une belle voiture le plus vite possible. Ils veulent simplement une voiture pratique, qui pollue le moins possible et ne rabote pas trop leur salaire à cause de l’avantage de toute nature.
Bref, il y a une plus grande conscientisation des conducteurs de voiture de société qu’il y a dix ans.»

Une gestion transparente et constructive

Koen Corbeel, account manager, adhère entièrement à ces observations. M&R Engineering et KBC Autolease collaborent depuis 2001, mais la prise de conscience s’est surtout renforcée ces cinq dernières années.
Les principes de base de la collaboration sont cependant restés les mêmes, comme le souligne le directeur et fleet owner avec enthousiasme. «Nous sommes ravis que KBC Autolease continue de s’occuper de PME comme la nôtre, avec beaucoup de flexibilité et de transparence. Vu notre petite structure, nous serions incapables de gérer les budgets, les véhicules de courtoisie et le parc automobile comme le fait KBC Autolease.»
En tant que CFO, Hubert Ortegat est le responsable final des comptes annuels et se réjouit dès lors de recevoir une seule facture parfaitement claire.

«Le grand public n’a jamais entendu parler de notre bureau, mais ce n’est pas notre objectif. Nous voulons être connus de ceux qui doivent nous connaître. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous ne faisons pas de publicité: les projets réalisés s’en chargent. KBC Autolease opte pour la même approche, et c’est ce qui nous plaît: il ne s’agit pas de revendiquer haut et fort être les meilleurs ou les moins chers, mais de fournir en permanence des services de qualité.
En fin de compte, c’est sur ce point-là que l’on vous juge. A partir du moment où nous pouvons bâtir ensemble une relation constructive et durable, c’est parfait pour nous! » conclut le CFO au terme de cet entretien sans détours.