L'article 'Val Duchesse, une propriété de famille ?' de Nicolas d'Ydewalle a été publié dans le Bulletin n°21 (juin 2008) de l'Association familiale.
Il est désormais disponible en format PDF: lien

L'article 'Historique des Ablenz' de Bernadette d'Ydewalle a été publié dans le Bulletin n°21 (juin 2008) de l'Association familiale.
Il est désormais disponible en format PDF: lien

L'article 'Le Château de Bloemendaele' de José et Marie-Thérèse KERVYN a été publié dans le Bulletin n°22 (juin 2009) de l'Association familiale.
Il est désormais disponible en format PDF: lien

L'article intitulé 'A la recherche des chainons manquants', de Gauthier d'Ydewalle, traite des origines de la famille Outryve / Autrijve dans la région d'Avelgem.
Il a été publié dans le Bulletin n°22 (juin 2009) de l'Association familiale, et est désormais disponible en format PDF: lien

Réfugiés à Ramsgate, Middelbourg et Sluis

Tous trois déjà quadragénaires, les fils de Charles van Outryve d’Ydewalle (1840-1876) ne sont pas appelés à rejoindre l’armée belge à l’entame de la guerre 1914-18.
Dès août 1914 Stanislas, Emmanuel et André d'Ydewalle, qu'accompagnent épouses et enfants, quittent précipitamment leurs propriétés et se réfugient en Angleterre. Leur maman, Marie Aronio de Romblay, les y accompagne.
Les britanniques accueilleront à cette époque quelque 250.000 réfugiés belges.

Lire la suite...

Tapuscrit inédit de Charles d’Ydewalle

Les enfants d’Ides Janssens de Bisthoven (1921-2015) et Savina (Nina) van Caloen (1923-2015) nous ont aimablement transmis un document dactylographié de Charles d’Ydewalle, issu des archives de leurs parents.
Nous n'avons guère trouvé trace de ce texte dans les divers ouvrages que l’auteur a consacrés à son enfance en Flandre.
Nous proposons ci-dessous un court extrait de ce tapuscrit inédit auquel l'auteur n'avait pas donné de titre.

Lire la suite...

Un usage très ancien

En septembre dernier, ma sœur Anne-Françoise et mon beau-frère Jean van der Haert fêtaient leurs noces d’or. Ils réunirent chez eux à Bonnecour, à Saint André-lez-Bruges, leurs enfants et petits-enfants, plusieurs membres de leurs deux familles, et de nombreux amis. Au cours de la réception, leurs enfants distribuèrent un texte qu’ils avaient rédigé pour la circonstance et nous invitèrent à le chanter ensemble. Ce fut le moment d’enthousiasme général. Vous avez certainement déjà vécu cela, par exemple à un mariage.

Mais savez-vous qu’il s’agit là d’une tradition très ancienne? Dès le 15ème siècle, poètes, orateurs et amateurs de littérature se réunissent en gildes qu’ils appellent Rederijkerskamer (Chambre de rhétorique).

Lire la suite...